Le raw feeding

Le menu se compose de :

- viande de volaille : poulet, dinde, pigeon, canard, caille, etc.

- d'abats de volaille : foie, cœur, gésier

- d'os comestible : cou de volaille

 

Il faut distribuer environ :

- 80% de viande (muscle)

- 10% d'abats (foie, gésier, coeur) 

- 10% d'os comestible (cou).

 

En supplément de la viande de volaille, on peut donner du cheval, du veau, du mouton, de l'agneau, du lapin.

 

Comme abats, on peut donner également du poumon, des tripes, de la panse, de la rate, des reins, des intestins.

 

Comme os, on peut donner des os charnus (os entouré de viande), de l'osso bucco, ou l'os de la cuisse de poulet.

 

On peut donner également un peu de poisson : hareng, poisson blanc, maquereau, saumon, merlan.

 

Bien que les furets soient capables d’absorber des éclats d’os, il faut néanmoins faire attention aux os fins et pointus qui pourraient blesser la bouche, l'œsophage ou l'estomac des furets. Les os de lapins sont particulièrement dangereux, de même que les éclats pointus d'autres os.

 

La viande doit être donnée crue pour optimiser son pouvoir nutritif. Il n'est pas nécéssaire d'émincer la viande en tout petits morceaux : les furets sont capables, et se feront une joie, de déchiqueter de gros morceaux, ainsi que de ronger les os des cuisses ou du cou de poulet. Ainsi, on peut donner tel quel une cuisse de poulet ou une aile.

 

On peut bien sûr donner en en-cas un petit morceau de poulet cuit, par exemple un reste de poulet rôti ou cuit en cocotte (sans sauce bien sûr). Mais les os cuits sont absolument à proscrire : les os se fendent en éclats coupants et seraient dangereux pour les furets.

 

 

Poulet cru découpé en morceaux

 

 

www.b-a-r-f.com

www.barf.ch

www.barf.com

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×