Créer un site gratuitement Close

Comment apprendre aux furets à ne pas mordre

Les bébés furets et les jeunes sociabilisés

Les furets s'éduquent comme un chaton ou un chiot : on doit leur apprendre à mordiller doucement lorsqu'ils jouent, et à ne pas nous mordre pour obtenir ce qu’ils veulent. Les furets ont une peau très dure qui les empêche de sentir la douleur. Les bébés furets jouent à se bagarrer et à se mordre. Lorsqu'ils jouent avec nous, ils font de même. Seulement, leurs morsures sont pour nous très douloureuses, même si elles sont faites par jeux sans aucune agressivité.

Pour leur apprendre à faire attention avec leurs dents, il y a plusieurs techniques d’éducation qu’il faut appliquer dès le plus jeune âge. Il est très important d’éduquer correctement son furet lorsqu’il est jeune sinon il deviendra un adulte mordeur.

Pour l’éduquer, il faut tout d’abord l’habituer à notre contact et l’apprivoiser dès son plus jeune âge. Cela consiste à le porter dans ses mains, le caresser et jouer avec lui. Il faut ensuite l’habituer à se soumettre à notre autorité et accepter de se faire gronder. Il faut aussi lui apprendre à mordiller doucement.

Les séances d’éducation doivent toujours être alternées avec le jeu, afin de lui faire accepter les règles avec douceur.

Lorsque le furet nous mord les doigts trop fort en jouant, on commence par  interrompre le jeu et le prendre par la peau du cou. On dit fermement et fortement NON en le secouant par la peau du coup. Ensuite on recommence à jouer avec lui et s’il mord à nouveau trop fort, on recommence l’opération.

S’il continue à mordre malgré cette petite punition, on le gronde plus sévèrement. Cette manipulation ne lui fait pas de mal mais elle est désagréable pour lui et en règle générale il comprend bien. On lui met le pouce dans la bouche et on le maintient par la mâchoire du bas pendant quelques seconde en lui disant NON fermement. Le doigt doit être suffisamment enfoncé dans la bouche. Il ne peut donc pas mordre et est coincé dans cette position. Notre doigt lui pince la langue et il n’aime pas du tout cela. Ensuite, on recommence à jouer. S’il remord, on recommence l’opération.

Les jeunes furets (surtout les bébés) apprennent rapidement et facilement à ne plus mordre grâce à ces deux méthodes. Parfois ils recommencent à mordre en grandissant (ils font leur crise d’adolescence), il faut alors leur rappeler les règles d’éducation.

Parfois, un furet adulte peut aussi s’oublier dans l’excitation du jeu. Le gronder en le prenant par la peau du coup et en lui disant NON suffit amplement. On peut également interrompre le jeu quelques minutes en le remettant en cage pour le calmer.

 

Les furets non sociabilisés et « sauvages »

D’une manière générale, le furet doit se soumettre à notre autorité et accepter d’être manipulé. Un bébé furet doit donc toujours être sociabilisé par l’éleveur, qui doit l’habituer au contact humain, le porter dans ses mains et le cajoler. Lorsque ce n’est pas le cas et que le furet est « sauvage », il faut l’apprivoiser. C’est parfois difficile car il a peur et mord par peur ou parfois par agressivité.

Il faut donc commencer par l’habituer à notre présence, et progressivement l’habituer au contact, le caresser et le porter. Pour se faire, on le laisse se promener hors de leur cage dans une toute petite pièce.

On débute par la première phase de contact : le laisser venir vers nous et faire connaissance. Lorsqu’il se sera habitué à notre présence et à nos mouvements (calmes et doux), on essaiera de le prendre et de le caresser. On jouera aussi avec lui avec un jouet style canne à pêche, qu’il pourra attraper sans trop s’approcher de nous. Lorsque le furet est en confiance, on commencera à jouer avec lui en mimant la bagarre. Il est recommandé de porter des gants pour se protéger des morsures qui peuvent être très douloureuse, un furet mordant par peur ou par agressivité mord très fort.

Lorsque le furet mord trop fort, on le gronde en le prenant par la peau du cou. S’il se débat et cherche à mordre, ce la signifie qu’il n’accepte pas notre autorité. Il faut alors commencer par le soumettre. Pour soumettre un furet, il faut simplement le prendre par la peau du coup et le soulever quelques 30 secondes, voire une minute. Le furet doit accepter et ne pas se débattre. Il faut le maintenir ainsi jusqu’à ce qu’il se calme. Une autre technique consiste par le prendre par la peau du cou encore une fois, mais au lieu de le soulever, on le traine par terre. On agit alors de la même façon que ferait un furet dominant (entre eux, ils pratiquent ainsi pour se dominer). Après lui avoir fait une séance d’éducation, retourner au jeu en lui parlant gentiment.

Ensuite on l’habitue à être manipulé : pour l’habituer à être manipulé, il faut le prendre dans les mains et le chatouiller, le manipuler dans tous les sens, le « tordre », le « plier » dans tous les sens. Les furets sont très souples et donc il n’y a aucun risque à leur faire du mal. Ils doivent s’habituer à être porté et ne plus craindre notre contact. A nouveau, après l’avoir éduqué, il faut bien jouer avec le furet et passer de bons moments avec lui.

 

 

Eduquer un furet mordeur, différents exercices :

On a la possibilité de leur présenter le dos de la main, fermée en poing, qu'ils n'arrivent pas à saisir pour mordre. Etant dans l’impossibilité de nous atteindre, ils finissent par renoncer.

On les titille également avec les doigts, on les incite à mordre. Lorsqu’ils le font on leur dit NON très fermement et on recommence jusqu’à ce que nos doigts puissent leur caresser la tête et le museau sans qu’ils mordent.

Le but est donc de les provoquer, de les embêter sans leur faire de mal bien sûr et de les gronder quand ils mordent. Ces exercices sont à répéter de nombreuses fois, et avec des gants pour éviter les morsures. En portant des gants, on ne craint plus la douleur et on peut gronder le furet avec assurance. Ensuite, progressivement, on les enlèvera et on continuera les exercices à mains nues, lorsque le furet ne sera plus agressif. Les séances d’éducation doivent toujours être alternées avec des jeux et des câlins lorsque c’est possible. Le furet doit apprendre à respecter notre autorité mais doit aussi savoir que nous sommes bienveillants envers lui. Le jeu sert non seulement à leur faire plaisir mais surtout à réviser les règles d’éducations qu’on leur a apprises. En effet, dès qu’ils remordent, on recommence à les éduquer.

Les séances d’éducation se font dans une petite pièce, ce qui nous permet de mieux surveiller le furet. Ensuite, lorsque vient le moment de le remettre en cage, c’est à nous de décider et de le porter directement dedans.

Lorsque le furet sera bien apprivoisé et bien éduqué, il pourra visiter un plus grand territoire et jouer avec toute la famille. L’apprivoisement et l’éducation de  jeunes furets déjà bien sociabilisé par l’éleveur est très rapide. Ils s’habituent vite à leur nouvel environnement et à leur nouvelle famille humaine.

Dans le cas de furets agressifs et sauvage, l’éducation prend beaucoup plus de temps. Il faut de la patience, de la fermeté mais également beaucoup de douceur. Il ne faut pas craindre de gronder et ne pas avoir peur de le manipuler car c’est nécessaire.

 

ATTENTION

Les furets ne sont pas agressifs normalement, et ne doivent pas mordre.

Malgré tout, il est déconseillé de mettre son visage devant le museau des furets car souvent, ils attrapent le nez ou les oreilles par jeu : ils trouvent cela très amusant et ne se rendent pas compte que cela fait partie de notre corps). A moins de très bien connaître ses furets, je déconseille de mettre son visage trop près du furet. Même une morsure douce (pour jouer), peut faire mal dans ces zones sensibles.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site